Objet du groupe

Ce groupe offre une occasion unique de réunir des chercheurs travaillant sur différents domaines du droit pour créer des intersections nouvelles et éclairantes afin de comprendre comment les phénomènes multidimensionnels et complexes de la race, l’ethnicité et l’identité sont conceptualisées et opérationnalisées. Le défi et l’objectif sont de faire le pont entre les discours et les récits sur la race (aux États-Unis), l’ethnicité (dans diverses juridictions), le cadre continental européen des droits des minorités nationales (fondés sur les revendications collectives), et la trousse conceptuelle et stratégique du droit autochtone – ainsi que l’évaluation de la façon dont le droit substantiel ou procédural englobe l’identité (revendications, divulgations ou validations).

Les bourses d’études portant sur une grande variété de questions sont examinées sous les auspices du groupe : examen des définitions juridiques existantes pour la race, l’ethnicité, la nationalité ou même la religion dans les catégories de recensement ethno-racial, les définitions utilisées pour les minorités nationales ou les groupes autochtones/autochtones et les castes, ainsi que les groupes raciaux ou ethniques énumérés pour la lutte contre la discrimination et les crimes haineux la législation, l’action positive et d’autres formes de traitement préférentiel, ainsi que l’évaluation des politiques en matière de participation politique des minorités, les politiques des minorités dans les domaines de l’éducation et de l’emploi, les politiques de naturalisation, tout comme la question de savoir comment le droit de la famille introduit et opérationnalise l’identité raciale ou ethno-religieuse en créant des grappes distinctes de compétence et de droit substantiel.

Les questions peuvent porter sur les groupes ou les critères d’affiliation, et inclure des discussions sur la question de savoir si les crimes haineux sont des instruments de « minorité » ou de « protection de l’identité », ou comment « groupe social particulier » est opérationnalisé dans le droit des réfugiés. Les discussions peuvent porter sur le « retour de la biologie » dans l’ère post-Human Genome Project : c’est ainsi que le concept de race est opérationnalisé par des comptes génétiquement informés de la différence dans le domaine biomédical du marketing race-drogues spécifiques, dans l’application de la loi par phénotypage d’ADN médico-légal, tests d’ascendance commerciale, ou technologies de reproduction assistée pour établir l’ethnicité génétique dans les litiges et l’élaboration de politiques.

Dans tous les domaines, l’examen de la conceptualisation peut comprendre les définitions, la classification, l’enregistrement et les politiques de ciblage. Les enquêtes peuvent également comprendre la définition de la majorité (ethno-)nationale titulaire dans diverses formes de « nationalisme constitutionnel » et d’identités constitutionnelles, ou la façon dont l’« agence » des communautés respectives est prise en compte dans l’élaboration des lois ou des politiques. Les discussions peuvent inclure l’enquête sur les cases à cocher, la fraude raciale, l’ethnocorruption, ou simplement le processus et l’éthique de la création de cadres législatifs pour les minorités nationales en délimitant les groupes méritants et non-déserving et la création « hiérarchies de l’ethnicité », ou comment la race ou l’ethnicité est rendue invisible en omettant de poursuivre les crimes haineux ou de lutter contre la discrimination systématique ou institutionnelle.

Membres

  • Alon Harel, Professor, Hebrew University of Jerusalem, Israel
  • Anatoija Petricusic, Assistant professor, Faculty of Law, University of Zagreb, Croatia
  • Anna Sledzisnka-Simon, Assistant Professor of Constitutional Law, University of Wrocław, Poland
  • Annelies Verstichel, Ministry of Foreign Affairs, Belgium
  • Asa Solway, Lecturer, Berkeley Law, University of California, USA/Senior Legal Adviser for the OSCE High Commissioner on National Minorities
  • Balázs Vizi, Associate Professor, National University for Public Service, Hungary
  • Carola Linguaas, Associate Professor, VID Scientific University, Oslo, Norway
  • Christian Joppke, Professor in Sociology, Executive Director Institut für Soziologie, University of Bern, Switzerland
  • Christopher McCrudden, Professor of Human Rights and Equality Law, Queen's University Belfast, UK/  William W Cook Global Law Professor, University of Michigan Law School, USA
  • Claude Cahn, Human Rights Adviser, Office of the United Nations High Commissioner for Human Rights (OHCHR)
  • Derya Bayir, Queen Mary University, UK
  • Didier Bigo, Professor, King's College London Department of War Studies, UK/MCU Research Professor, Sciences-Po Paris, France
  • Elspeth Guild, Jean Monnet Professor ad personam at Queen Mary, University of London, UK/Radboud University Nijmegen, The Netherlands
  • Florian Bieber, Professor in South East European Studies, Director, Center for South East European Studies, University of Graz, Austria
  • Eva Sobotka, EU Fundamental Rights Agency
  • Herbert Küpper, Professor, Institut für Ostrecht München, Germany
  • János Fiala-Butora, Max Weber Fellow, European University Institute, Florence, Italy
  • Jennifer Schweppe,  Lecturer in law, University of Limerick, Ireland
  • Joseph Marko, Professor of comparative public law and political sciences, University of Graz, Austria
  • Joshua Costellino, Professor of Law, Dean School of Law & Business School, Middlesex University, London, UK
  • Julie Ringelheim, Professor of international human rights law and sociology of law, Université Catholique de Louvain, Belgium
  • Kendall Thomas, Nash Professor of Law, co-founder and director, Center for the Study of Law and Culture, Columbia Law School, USA
  • Lilla Farkas, Doctoral Candidate, European University Institute, Florence
  • Mathias Möschel, Associate Professor, Central European University, Hungary-Austria
  • Michel Rosenfeld, Cardozo Law School, USA
  • Peter Vermeersch, Professor of politics, University of Leuven, Belgium
  • Prakash A Shah, Reader in Culture and Law, Queen Mary University School of Law, UK
  • Rita Izsák-Ndiaye, Independent Expert on minority issues by the Human Rights Council, UN
  • Robert Dunbar, Professor, Celtic and Scottish Studies, University of Edinburgh, UK
  • Robert Phillipson, Professor Emeritus, Copenhagen Business School, Denmark
  • Rogers Brubaker, Professor of Sociology, UCLA Foundation Chair, University of California, Los Angeles, USA
  • Sergio Carrera, Honorary Industry Professor, Queen Mary University of London, UK Senior Research Fellow and Head of Justice and Home Affairs Programme, Center for Policy Studies, Brussels, Belgium
  • Susan Divald, Doctoral Candidate, University of Oxford, UK
  • Szabolcs Pogonyi, Associate Professor, Central European University, Hungary-Austria
  • Tamar Hostovsky Brandes, Ono Academic College Faculty of Law, Israel
  • Tamas Korhecz, Judge, Constitutional Constitutional Court/Professor, Novi Sad Faculty for Legal and Business studies „Lazar Vrkatic", Serbia
  • Timofey Agarin, Lecturer , Queen’s University, Belfast, UK
  • Tove Hansen Malloy, Director, European Centre for Minority Issues, Germany
  • Tove Skutnabb-Kangas, University of Roskilde, Denmark/Abo Akademy, Finland
  • Wendy O’Brien, Senior Lecturer in Criminology, Deakin University , Melbourne, Australia
  • Will Kymlicka, Canada Research Chair in Political Philosophy, Queen's University Kingston, Canada
  • Yossi Harpaz, Assistant Professor of Sociology at Tel-Aviv University, Israel
  • Zoran Oklopcic, Associate Professor, Department of Law and Legal Studies, Carleton University, Canada
  • Zuzana Ilyova, Assistant Professor, Comenius University, Bratislava, Slovakia,
  • Zsolt Körtvélyesi, Junior Research Fellow, Hungarian Academy of Sciences, Hungary
  • Zsuzsa Csergő, Associate Professor of Political Studies at Queen's University, Canada

Coordonnées

  • Andras L. Pap
    Research Chair, Hungarian Academy of Sciences Institute Centre for Social Sciences Institute for Legal Studies, Budapest, Hungary; Adjunct (Recurrent Visiting) Professor, Nationalism Studies Program, Central European University, Budapest, Hungary-Vienna, Austria; Professor of Law, National University of Public Service, Budapest, Hungary; Associate Professor, Eötvös University, Budapest, Hungary.
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.